test
27 C
Abidjan
dimanche 14 juillet 2024
AccueilSujetEducation nationale : Voici le Top 20 des meilleures écoles

Education nationale : Voici le Top 20 des meilleures écoles

Le classement des établissements scolaires ayant eu les meilleurs résultats au bac et au Brevet d’études du premier cycle (BEPC) session 2022 est dévoilé par le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation. Quelles sont les écoles qui remportent la palme de l’excellence?

Le classement réalisé par le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation met en compétition aussi bien les établissements publics que privés. La tutelle ministérielle classe ces établissements par ordre de mérite, à partir des résultats obtenus aux sessions 2022 du baccalauréat et du BEPC.

Ainsi, pour le baccalauréat, sur les 2076 établissements classés, 5 enregistrent un taux de réussite de 100%. Ce sont, dans l’ordre, le Lycée scientifique de Yamoussoukro, l’École secondaire Makoré et l’École secondaire Etimoe de Bingerville, le Groupe scolaire Iforas et le Collège privé technique Harmattan d’Anyama. Ils sont suivis du Lycée d’excellence Alassane Ouattara de Grand-Bassam (99,02%), du Lycée Sainte Marie d’Abidjan (98,90%), de l’Institut libanais d’enseignement de Treichville (98,15%), de l’Ecole militaire préparatoire technique de Bingerville (95,06%), du Collège privé Fleur de Lys de Bingerville (92,31%), et du Collège Notre Dame d’Afrique de Biétry (88,89%). Figurent également dans le top 20 des établissements ayant eu les meilleurs résultats au bac 2022 le Collège Saint Viateur Cocody (88,79%), le Collège Don Bosco de Korhogo (87,88%), le Collège catholique Saint Paul de M’Badon à Abidjan (86,81%), le Collège catholique Père Guillaume d’Ayamé (86,79%), l’Institut Raggi Anne Marie (IRMA) de Grand-Bassam (85,00%), le Collège international Fred et Poppée d’Abidjan (84,21%), le Collège Notre Dame de la Paix d’Abidjan (83,72%), le Collège privé Kounandri de Ouangolo (83,33%) et le Lycée d’enseignement artistique (LEA) d’Abidjan (83,33%).

BEPC : sans faute pour les 20 premiers

Concernant le résultat au BEPC,  22  établissements, sur une liste de 3072, ont enregistré un taux de réussite de 100%. Sont inscrits dans le Top 20, et dans l’ordre, le Collège Notre Dame de la Paix d’Abidjan, le Collège privé Georges Washington de Cocody, le Collège privé international Leonard de Vinci d’Abatta (Abidjan), le Collège privé les Prémices de Cocody, le Collège privé Madeleine Danielou de Cocody, les Cours secondaires catholiques de Bingerville, l’Ecole secondaire Etimoe de Bingerville, l’Ecole secondaire Makoré de Bingerville, la Fondation Maarif de Turquie (Abidjan), le Groupe Scolaire Jean XIII de Cocody, le Lycée Sainte Marie  d’Abidjan, le Collège catholique des Frères Carmes Dechaux de Port-Bouët, le Collège privé Al-Ghadir de Marcory Zone 4, le Collège privé Nour de Marcory, le Collège Chardin de Yopougon Adiopodoume PK 17, le Collège privé Harmattan d’Anyama, le Collège privé le Creuset de Gonaté, le Collège privé la Grande Colombe de Gbapleu (Duékoué) et le Collège privé Manou Jeannette de Bahé Blahon (Duékoué).

Le critère retenu pour réaliser ces deux catégories de classement est bien évidemment le score réalisé aux examens du baccalauréat et du Brevet d’études du premier cycle.

M’Bah Aboubakar

Le rôle des parents dans la réussite scolaire

C’est bientôt la rentrée des classes. Les jeux et toutes sortes de distractions seront mis à part pour laisser place aux cahiers, livres, stylo, etc. Le changement de routine s’opérera aussi bien chez les enfants que chez les parents qui seront pris entre inscription, achat de fournitures et suivi de l’enfant durant l’année scolaire.

Le suivi scolaire, voilà un aspect important de la vie de parent d’élève. En effet l’implication des parents dans le suivi de l’enfant est indispensable au succès scolaire de celui-ci. Comment est-ce que certains parents s’y prennent ? En quoi l’implication des parents dans l’éducation scolaire de l’enfant favorise-t-il sa réussite ?  Des parents que nous avons rencontrés nous livrent leurs secrets.

Le suivi parental diffère d’un parent à autre, chacun ayant sa recette ou son secret pour aider son enfant à réussir son année scolaire. Il y a, par exemple, des parents qui tissent des liens avec le corps enseignant, telle Eloïse Grah, mère de deux enfants, Alain et Emmanuel, respectivement en classe de 6e et de 1ere. . « Depuis la maternelle, je suis en contact avec tous les enseignants de mes enfants. Je les appelle régulièrement pour m’enquérir de l’évolution des enfants, connaître leurs notes et leur conduite en classe », confie-t-elle.

Certains parents d’élèves préfèrent s’impliquer entièrement, à l’exemple du couple Cissé, parents de Matya en classe de 3e. « Nous avons reparti les responsabilités. Quand il s’agit de littérature, je travaille avec la petite, quand il s’agit de sciences ma femme s’en charge et ça marche très bien », assurent-ils avec fierté.

D’autres parents optent pour un suivi continu à l’école, à travers des cours que propose l’établissement ou encore par des répétiteurs. « Ma fille est inscrite aux cours de renforcement à l’école. Elle est encadrée par sa maitresse et le suivi est plus facile. Quant à moi, je passe une fois par mois pour vérifier les notes et discuter avec les encadreurs », explique M. Konan, père de Stéphanie, en classe de CE2. Il en est de même pour les époux Koré. « Nous prenons des répétiteurs en fonction des besoins des enfants pour le suivi à la maison. Ils nous font des comptes rendus régulièrement », témoignent-ils. Parlant de recettes secrètes, M. Tchimou en a une très originale. « La réussite de mes enfants dépend de Dieu. C’est lui qui décide », jure-t-il. Avant d’ajouter : « moi, je ne fais que prier ; le reste est dans la main de Dieu ».

Les parents d’élèves usent de divers moyens pour garantir la réussite des enfants car la réussite d’un enfant est en grande partie conditionnée par l’implication des parents dans son cursus scolaire.

« Les parents constituent un pilier essentiel dans la réussite scolaire des élèves », fait observer Kadio Aka Claude, président de l’Organisation des parents d’élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (OPEE CI). Cette organisation agit contre les maux qui minent l’école ivoirienne et tente d’y apporter des solutions par différentes activités, à travers tout le pays. Pour le président de l’OPEECI, « l’implication des parents dans le suivi scolaire peut se faire soit par leur implication personnelle, ou encore en ayant recours à des répétiteurs ». Il termine en exhortant les parents d’élèves à établir un contact permanent avec les enseignants afin de créer une atmosphère propice à la réussite de l’enfant.

Madjara GNAMBA

Articles Similaires
spot_img

Articles Populaires

commentaires recents