test
27 C
Abidjan
dimanche 14 juillet 2024
AccueilInterviewConstipation: Les conseils du docteur Bangoura

Constipation: Les conseils du docteur Bangoura

Docteur Bangoura Aboubacar Demba est médecin au service Gastro-entérologie du Centre hospitalier Universitaire (CHU) d’Angré. Le praticien donne de conseils précieux aux patients souffrant de constipation pour le choix d’un bon laxatif.

Docteur Bangoura, qu’appelle-t-on laxatifs ?

Les laxatifs sont des produits qui accélèrent le transit intestinal et ramollissent les selles. On les utilise pour combattre la constipation. Ils peuvent être absorbés oralement ou par voie rectale, sous forme de  suppositoire ou de lavement.

Dans quel cas le patient constipé doit-il prendre un laxatif?

Comme nous l’avons dit plus haut, les laxatifs sont des produits utilisés pour combattre la constipation.                         Il convient donc de définir la constipation qui, de façon simple, peut être définie comme une difficulté ou une impossibilité à évacuer les selles.                               Cette définition regroupe plusieurs notions.      

Pouvez-vous nous expliquer ces notions ?

Il y a les constipations aiguës dont il faut connaître les deux aspects : 

– la constipation aiguë grave associée à des douleurs abdominales atroces, des vomissements et une impossibilité à évacuer les gaz. Elle ne nécessite pas de prescription de laxatifs, mais une intervention chirurgicale en urgence.         

-La constipation récente aiguë banale qui intervient au cours d’un voyage, d’un changement de régime, ou la prise de certains médicaments. Elle peut nécessiter la prise de laxatifs, mais  elle est de loin, la cause la moins fréquente d’utilisation de laxatifs.

A côté des causes aiguës, nous avons les constipations chroniques qui sont les plus fréquentes. 

Quelle est la proportion de patients touchée par la constipation chronique?

Les constipations chroniques touchent un peu plus de 14% de la population, plus les femmes que les hommes et elles augmentent avec l’âge.    Elles altèrent la qualité de vie des patients qui en souffrent au même titre que certaines pathologies chroniques comme le diabète.  C’est cette forme qui  est consommatrice de laxatifs.

Comment reconnaître cette forme de constipation ?

Elle était définie par le passé par l’émission de moins de trois selles par semaine. Aujourd’hui, elle est définie par des critères dits de Rome IV. Lesquels critères définissant la constipation fonctionnelle. Je n’ai pas de chiffres exacts d’utilisation de laxatifs, mais cette constipation est la deuxième cause de consultation dans nos services. C’est elle que les patients appellent colopathie fonctionnelle. Dans certains cas, il faut éliminer une pathologie organique, notamment un cancer du côlon, en réalisant une coloscopie chez les patients de plus de 50 ans, chez ceux qui ont du sang dans les selles, ou en cas de constipation avec amaigrissement.

Quels sont les laxatifs qui sont conseillés et quels sont ceux pouvant menacer la santé du patient?

On distingue plusieurs familles de laxatifs. On a d’abord la famille des laxatifs utilisés par voie rectale, en suppositoire ou lavement, qui vont avoir un effet mécanique local, sans traiter la cause de la constipation. Ils peuvent entraîner une irritation, voire une inflammation du rectum. Ils sont déconseillés. Ce sont Dulcolax, Microlax, Eductyl. Il y a ensuite les laxatifs stimulants, qui  agissent en contractant la paroi intestinale, provoquant ainsi l’évacuation des selles. Ce sont Normacol, Contalax.

Ils sont irritants et peuvent entraîner une dépendance. Ils sont donc déconseillés pour une utilisation prolongée. La troisième famille est composée de laxatifs osmotiques, qui agissent en attirant de l’eau dans l’intestin, permettant ainsi une hydratation des selles sans stimulation transit. Ils sont aussi appelés laxatifs doux. Ils sont conseillés et peuvent être utilisés au long cours. 

Articles Similaires
spot_img

Articles Populaires

commentaires recents