test
27 C
Abidjan
dimanche 14 juillet 2024
Accueilça fait le BuzzScandales économiques répétés: Issa Sangaré Yeresso interpelle le gouvernement

Scandales économiques répétés: Issa Sangaré Yeresso interpelle le gouvernement

A la suite du scandale de surfacturations accablant le ministère des Transports, révélé récemment par notre confrère, le journaliste d’investigation Saïd Penda, Dr Issa Sangaré Yeresso somme le gouvernement de donner des éclaircissements à l’opinion, par obligation de redevabilité. 

Si vous ne dites pas aux gens, à vos contribuables, ceux qui paient les impôts, ce que vous faites ou avez fait, les gens, bonnes et mauvaises langues, notamment les journalistes se chargeront de dire ce que vous n’avez pas fait et ce que vous avez mal fait.

En Côte d’Ivoire, certains gestionnaires nous ont habitués à des surfacturations et détournements. Les plus scandaleux furent la surfacturation de la Sodesucre sous Felix Houphouët-Boigny. Le ministre de l’Économie et des Finances, Henri Konan Bedié, fut le principal accusé ; sur insistance des bailleurs de fonds lui et ses complices furent limogés avec fracas.

Sous le président Laurent Gbagbo, il y a eu le scandale de rachat de l’usine de cacao à Fulton, dans l’État de New-York, aux États-Unis d’Amérique. Près de 100 milliards de FCFA furent détournés des caisses de l’État de Côte d’Ivoire.

Le 18 juin 2024, le journaliste d’investigation Saïd Penda a mis au défi le ministère des Transports et le gouvernement ivoirien de démontrer qu’il n’y a pas eu de surfacturation dans la modernisation et l’équipement de l’aéroport de Korhogo. Saïd Penda affirme, documents à l’appui, qu’il y a eu surfacturation dans un marché de gré à gré, sans appel concurrentiel. Plus qu’un délit d’initiés, c’est un crime économique.

L’achat de l’appareil ILS de guidage des avions aurait été facturé à l’État de Côte d’Ivoire à vingt-trois milliards cent soixante-quinze millions deux cent milles de FCFA (23 175.200.000 FCFA). Cet appareil sur le marché coûte 20 fois moins. À vos calculettes. Le journaliste d’investigation affirme que le marché global de la réfection de l’aéroport de Korhogo attribué à un homme d’affaires burkinabé a été facturé à l’Etat de Côte d’Ivoire à soixante-huit milliards soixante-quatre millions de FCFA. (68. 064.000.000 FCFA).

Incroyable ! le seuil de marché gré à gré est largement dépassé. L’hémorragie a trop coulé ; la vache à lait risque de périr anémiée.

L’absence, le silence de la communication, n’est-il pas signe de culpabilité et terrain fertile aux rumeurs persistantes qui finissent par être vérité pour le peuple ?

Les faits sont sacrés, les commentaires sont libres.

Dr Issa Sangaré Yeresso, Prix international de journalisme Université Aix Marseille 2. 

NB: Les titres et le chapeau sont de la rédaction 

Articles Similaires
spot_img

Articles Populaires

commentaires recents