test
27 C
Abidjan
dimanche 14 juillet 2024
AccueilÉconomieDette ivoirienne: 3 questions à Stanislas Zézé

Dette ivoirienne: 3 questions à Stanislas Zézé

Comment mieux comprendre la question de la dette souveraine de la Côte d’ivoire ? A cette question, M.Stanislas Zézé, fondateur de l’agence denotation financière
Bloomfied Investment Corporation, a répondu au cours d’un entretien qu’il nous
a accordé le 3 mars 2024 dernier.

Quel est le seuil acceptable de la dette et comment peu s’apprécier la performance de ladette publique ivoirienne ?
Le stock de la dette signifie le montant total de la dette sur le PIB. Ce ratio doit être inférieur à 70% représentant le seuil limite. La Côte d’Ivoire est à 55% aujourd’hui et  en termes donc de stock de la dette, elle est modérément endettée. Mais aussi, il y a le service de la dette qui est le montant total payé par la Côte d’Ivoire chaque année sur ses revenus propres hors dons et emprunts. Sur ce point, le niveau acceptable est de 20% mais la Côte d’Ivoire se retrouve à 62%, largement au-dessus du seuil acceptable. Enfin l’exposition de la dette ; c’est-à-dire la dette en devises étrangères dont le seuil raisonnable est estimé à 30%. A ce niveau, la Côte d’Ivoire est à 64% de l’ensemble de sa dette en devises étrangères. Elle est très exposée et cela représente un risque. Des trois ratios, le service de la dette et l’exposition de la dette en devises étrangères, représentent des risques.

Quelles alternatives à l’endettement pour la Côte d’Ivoire ?

La dette ne devrait pas être la source de revenue principale d’un pays. La dette est une ressource complémentaire. Les pays africains, y compris, la Côte d’Ivoire sont généralement des pays dont les économies sont informelles à près de 90%. Leur marge de manœuvre consistera à formaliser les économies pour élargir la base fiscale de sorte à engranger beaucoup plus de revenus propres. Ensuite, il faut que les pays africains aient leurs obligations financières en devises locales, c’est-à-dire, emprunter plus en monnaies locales qu’en devises étrangères pour arrêter de s’exposer. Pour avoir des devises étrangères, il leur faudra transformer leurs économies de sorte à être exportateurs nets de produits finis. 

La Côted’Ivoire a-t-elle des capacités de rembourser sa dette ?

La Côte d’Ivoire arrive à rembourser correctement ses dettes avec un service de la dette qui est à 62% de ressources propres. Toute chose qui réduit la marge de manœuvre de l’Etat ivoirien en termes budgétaires l’obligeant à emprunter pour rembourser des emprunts ou à emprunter pour boucler son budget. Il a un déficit budgétaire aujourd’hui d’à peu près 4,5% situé au-dessus des 3% acceptables dans la sous-région. A présent, il faut que la Côte d’Ivoire améliore ses revenus propres pour emprunter moins.

Articles Similaires
spot_img

Articles Populaires

commentaires recents