test
27 C
Abidjan
dimanche 14 juillet 2024
AccueilÉconomieYango, Uber, Heetch: Que gagnent les acteurs du secteur  

Yango, Uber, Heetch: Que gagnent les acteurs du secteur  

Depuis 2015, environ six (6) entreprises de Véhicules de Transports avec Chauffeurs (VTC) sont présents sur le marché du transport urbain à Abidjan dont les plus importantes sont Yango, Uber et Heetch. Le secteur, lucratif, permet visiblement à tous les acteurs de tirer leur épingle du jeu. 

Le secteur des VTC en Côte d’Ivoire, dominé par trois compagnies Yango, Uber et Heetch, est rentable pourles différents acteurs que sont les transporteurs, les sociétés, les chauffeurs et l’Etat. Selon Soumahoro Mamadou, président de la Maison des Transporteurs de Côte d’Ivoire (MTCI), les propriétaires des véhicules engrangent quotidiennement entre 20 000 F CFA et 30 000 FCFA. Les conducteurs de VTC -estimés à vingt mille, selon une étude du Cabinet Deloitte datant de 2023- sont rémunérés sur des marges bénéficiaires journalières. «Aujourd’hui, un chauffeur peut gagner entre 7.000 et 12.000 Francs », peut-on lire dans un communiqué d’août 2022 du Directeur général de l’Entreprise de Transports Cissé et Partenaires (ETCP), Yaya Cissé. Les chauffeurs reçoivent, en moyenne, un revenu mensuel égal ou supérieur à 120 000 FCFA.

Les sociétés partenaires font du chiffre

Sur le site officiel de Yango Côte d’Ivoire, il est démontré qu’un partenaire de Yango possédant une flotte de 10 véhicules VTC acquis à 8 500 000 FCFA/l’unité, gagne pour les locations et les commissions additionnées entre 5 280 000 FCFA et 6 340 000 FCFA/mois. L’investisseur, toujours selon la même source, engrangera après trois ans de gestion et d’exploitation de ces véhicules, un bénéfice total compris entre 170 000 000 F CFA et 210 000 000 FCFA. 

Les compagnies Uber, Yango et Heetch -propriétaires des applications- disposent de plusieurs types de rentrées financières. Sur chaque course effectuée par les VTC, elles perçoivent 15 % de commission sur le tarif contre 3% pour les sociétés de transports, révèle M. Boka N’tapké Jules, secrétaire général du Syndicat national des chauffeurs VTC, dans le journal ivoirien l’Avenir du 17 mai 2023.Ces sociétés disposent également de leurs propres véhicules VTC qui leur rapportent d’importantes retombées financières. 

La part de l’Etat 

L’Etat de Côte d’Ivoire a créé une taxe VTC en 2023, qui représente 4 % prélevés sur les commissions (15%) des sociétés des applications. En outre, l’Etat perçoit une patente annuelle de 135 480 FCFA et 20 millions payés, en une fois, par chaque société à la création.

Rappelons que Taxi Jet -entreprise ivoirienne- est la toute première société de VTC apparue sur le marché, à partir de 2015. Sont venues s’ajouter Green, Heetch, Ivoire Taxi, SB Drive, Treiize Taxi, Uber, Yango, Hestia Express. Le nombre de VTC dans le pays est, à ce jour, estimé à 10 000.

Articles Similaires
spot_img

Articles Populaires

commentaires recents