test
27 C
Abidjan
dimanche 14 juillet 2024
AccueilSportsParis 2024: Maxime Esteban, l’espoir de l’escrime ivoirienne

Paris 2024: Maxime Esteban, l’espoir de l’escrime ivoirienne

Maxime Esteban représentera la Côte d’Ivoire dans la discipline de l’escrime, aux Jeux Olympique de Paris 2024. L’Ivoirienne d’origine philippine relèvera le défi, à cette compétition internationale, dans une discipline où peu de ses compatriotes s’attendaient aux performances de cette athlète  à la trajectoire hors du commun. 

Maxime Esteban est prête pour conquérir la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Paris qui auront lieu, du 26 juillet au 11 août 2024. Elle s’est qualifiée au Grand Prix de fleuret Absolute Fencing Gear FIE 2024 à Washington, aux États-Unis, le vendredi 15 mars 2024. L’Ivoiro-Philippine a arraché la seule place de la zone Afrique, en terminant en tête de la course à la qualification. Et dire que pour en arriver là, la jeune escrimeuse a dû consentir d’énormes sacrifices. 

Passée par le patinage artistique…

Née aux Philippines en 2000, rien ne présageait d’une carrière d’escrimeuse pour Maxime Esteban. La jeune fille était plutôt attirée par le patinage artistique. Elle y a même gravi les échelons pour atteindre le niveau national. Mais la fermeture de son centre d’entraînement va être un tournant décisif puisqu’elle se trouve une autre passion : l’escrime ! A 12 ans, elle devient professionnelle et entre en compétition pour les Philippines, avant de se révéler dans toute l’Asie. En 2017, elle est médaillée de bronze en fleuret individuel, aux Jeux d’Asie du Sud-Est de 2017. 

Du choix de la nationalité ivoirienne

En juin 2023, Maxime Esteban opte pour la nationalité ivoirienne. Elle est reconnaissante de tout ce que ce pays lui a donné : « La Côte d’Ivoire est le pays qui m’a embrassée, qui a cru en moi et qui m’a soutenue jusqu’au bout ». Pour que cette nationalité sportive soit effective, l’Association philippine d’escrime a donné son accord, en renonçant à la règle de résidence de trois ans pour que la Fédération internationale d’escrime délivre une dérogation à Maxime Esteban. Elle qui n’avait jusque-là pas vécu trois années en Côte d’Ivoire, l’une des conditions pour la naturalisation sportive. Elle est finalement naturalisée ivoirienne, en 2023. Aussi faut-il noter qu’avant son changement de nationalité sportive, Maxime Esteban avait déjà organisé des stages en Côte d’Ivoire, au profit des escrimeurs ivoiriens. 

Déjà médaillée de bronze

Sous les couleurs du drapeau ivoirien, la sportive a été médaillée de bronze aux Championnats d’Afrique d’escrime 2023 au Caire, en Egypte. Après une blessure des ligaments croisés au championnat du monde, dans la même année, elle revient plus motivée et prête à relever le défi des Jeux Olympiques de Paris 2024. L’escrimeuse pourra compter sur le soutien des Ivoiriens mais aussi, et surtout, sur celle de la Fédération ivoirienne d’escrime qui travaille depuis plusieurs années à révéler de nombreux tireurs dans la discipline.

 

Articles Similaires
spot_img

Articles Populaires

commentaires recents