test
27 C
Abidjan
dimanche 14 juillet 2024
AccueilSportsJeux Olympiques Paris 2024: Ahouré sur le difficile chemin de la qualification

Jeux Olympiques Paris 2024: Ahouré sur le difficile chemin de la qualification

A un peu plus de 60 jours des Jeux Olympiques de Paris 2024, l’ancienne championne du monde de 60 m en salle, Murielle Ahouré-Demps, n’est toujours pas sûre d’y prendre part, du moins à titre individuel, puisque le relais ivoirien 4 x 100 dont elle fait partie a obtenu son ticket de qualification. Et pour cause, « la flèche noire », n’a pas encore réussi à valider son ticket pour ces Jeux Olympiques. 

L’ancienne championne du monde de 60 m en salle est en pleine préparation pour espérer avoir son ticket à titre individuel pour les Jeux Olympiques 2024 de Paris. Le 20 août 2023, à Budapest en Hongrie, la sprinteuse ivoirienne avait calé sur les séries de 100 m en se contentant de la 5e place. Cette mauvaise performance avait déçu l’athlète qui n’a pu réaliser les minima de 11’07 qui lui permettraient de décrocher son ticket pour les Jeux Olympiques. Et depuis, elle avait promis de revenir plus forte. « Je repars me préparer aux Etats-Unis et je reviendrai plus forte. Ce n’est pas la fin de ma carrière. », avait-elle promis. Face à cette échéance d’envergure, la quadruple vice-championne du monde sur les épreuves de sprint (60 m, 100 m et 200 m) entre 2012 et 2014, n’arrête plus d’enchaîner sprint, sortie des starting-blocks, travail de transition et de finish…Ce sont ces exercices que multiplie en ce moment Murielle Ahouré-Demps qui a encore d’autres cartes à jouer. En plus des meetings, la championne du monde du 100 m en salle en 2018, pourra participer aux championnats d’Afrique d’athlétisme prévus au Cameroun du 15 au 25 juin 2024. 

Si la participation en individuel de Murielle Ahouré-Demps à la grand-messe du sport de la capitale française est encore incertaine, d’autres athlètes ivoiriens ont déjà validé leur ticket. C’est le cas de Marie-Josée Ta Lou (100m, 200m), Koné Maboundou (200m) et Gbaï Jessika (200m). 

Faire bégayer l’histoire !

Agée aujourd’hui de 37 ans, la porte-flambeau de la délégation sportive ivoirienne aux jeux olympiques de 2016, croit encore en ses potentialités. Elle qui, dans un passé récent, avait hissé le drapeau ivoirien sur le toit du monde de l’athlétisme. Vice-championne du monde en 2013 sur 100 et 200m, la fille adoptive du général Doué Mathias remporte l’année d’après le Championnat d’Afrique sur 200m, puis sur 100m et devient championne du monde en salle sur 60m en 2018. Murielle a participé aux Jeux Olympiques de 2012, de 2016 et de 2020 à Tokyo. 

Aujourd’hui, l’athlète doit relever un autre défi : celui de la participation pour la 4e fois aux Jeux Olympiques. Et ce, pour entrer un peu plus dans l’histoire. Mais avant, l’athlète devra emprunter le passage obligé des qualifications qui n’est pas un long fleuve tranquille.     

Articles Similaires
spot_img

Articles Populaires

commentaires recents